Comment apprendre à s’aimer soi avant les autres ?

s'aimer soi avant les autres comment faire

L’éternelle question, celle qui fait perdre la notion de ce qui est juste et ce qui ne l’est pas envers soi. L’amour de soi est un sentiment difficile à reconnaître, voire même à ressentir. Nombreux sont les individus qui cherchent un amour manquant, une pièce du puzzle, chez l’autre avant même de se rendre compte qu’elle manque à l’intérieur. 

Pouvons-nous aimer l’autre avant de s’aimer soi ? À l’inverse, est-il possible de s’aimer soi lorsque l’on aime beaucoup trop l’autre ? Comment trouver un juste équilibre entre l’amour de soi et l’amour que l’on offre et que l’on reçoit ? 

Un chemin interne vers l’extérieur : s’aimer soi pour aimer autrui

Imaginons quelques minutes un scénario très simple, voire familier pour certains : vous n’appréciez pas une particularité de votre physique et vous vous focalisez dessus. La réaction première est de se juger, se critiquer dans un premier temps : 

  • “Ce nez est beaucoup trop gros, je le déteste !” ; 
  • “Qu’est-ce que j’ai grossi, je suis hideuse !” ; 
  • Je n’aime pas du tout mon menton, ça me complexe”.

Imaginez maintenant reproduire ce schéma, ces paroles, ces sentiments envers une autre personne, votre meilleure amie par exemple. Lui diriez-vous que vous détestez son menton ? Feriez-vous des remarques à propos de son poids ? Est-ce que vous lui conseillerez de changer quelque chose en elle que vous n’aimez pas ?

La question de l’amour de soi et de l’acceptation de soi est très complexe mais indispensable pour nouer des liens forts et profonds autour de soi. Autrement dit, difficile d’accepter l’amour des autres lorsque l’on n’accepte pas de s’aimer. En ce sens, Jung disait que “nul ne peut avoir de lien avec son prochain s’il ne l’a d’abord avec lui-même”. Et pour cause ! L’être humain a toujours tendance à chercher des solutions ou des pièces manquantes à l’extérieur de lui, au travers d’autres personnes ou de biens matériels. 

Les étapes pour apprendre à s’aimer soi

Une rencontre avec moi-même

Dans un premier temps, il est important de se rencontrer. Apprendre à se connaître est une étape clé et indispensable pour avancer sur le chemin de l’amour de soi. Pour cela, fonctionnez comme si vous rencontriez une nouvelle personne. Quels sont vos envies, vos rêves, vos peurs, vos goûts ? Apprenez à vous écouter, à déceler les moindres détails de votre personnalité. En d’autres termes, soyez à l’écoute de vous-même. Pour faire cela, vous pouvez utiliser plusieurs techniques de visualisation comme la méditation ou encore l’écriture. Toutefois, apprendre à se connaître passe également par la découverte de notre corps, la connexion avec notre conscience et avec ce qui fait de nous ce que nous sommes.

Créer la personne que l’on a envie d’être

S’aimer, c’est surtout aimer ce que l’on est et pas ce que l’on doit être. L’amour de soi ne passe pas par l’amour de son prénom, de son genre ou encore de son origine. Cela passe par ce que vous êtes au plus profond, ce que vous créez de vous : des valeurs fortes, des passions, votre mission de vie. Il s’agit finalement d’une reconnexion à soi

Oubliez les complexes physiques et célébrez les parties de votre corps que vous aimez. Utilisez ce corps pour faire des choses que vous appréciez ! Ne vous forcez pas à faire un sport ou une activité physique qui ne vous plaît pas sous prétexte qu’elle “fait du bien” à votre corps. Faire du bien à son corps, se faire du bien réside dans la réalisation d’activités qui nous font réellement vibrer. Si la course ne vous plaît pas mais que la danse africaine vous fait vibrer, alors soit ! 

s'aimer soi

Différencier amour de soi et égoïsme

Un individu trop empathe peut culpabiliser de s’aimer. En effet, l’amour de soi est encore trop souvent confondu avec l’égoïsme ou l’égocentrisme. C’est pourquoi il est primordial de différencier égoïsme et amour de soi. 

Par définition, l’égoïsme est un tempérament, un état d’esprit que l’humain peut posséder. Cela consiste à privilégier son propre intérêt au détriment de celui des autres. Il s’oppose à l’altruisme qui consiste à être dévoué envers l’autre. Enfin, l’égocentrisme est, de son côté, un état d’esprit qui pousse un individu à tout ramener à soi-même, à se représenter comme le centre du monde, à frôler le narcissisme. Ces trois attitudes sont, le plus souvent, conscientes et ne permettent pas de s’aimer soi. 

S’aimer soi avant les autres : un processus qui prend du temps

L’importance de s’aimer soi se remarque dans nos relations aux autres. Pour créer du lien avec une autre personne, il est indispensable d’avoir un lien avec soi. Comment échanger et apprendre à connaître autrui si l’on ne se connaît pas ? Comment définir ce que l’on aime si l’on ne prend pas le temps de s’écouter et de le découvrir

C’est la raison pour laquelle l’amour de soi doit impérativement passer au premier plan dans le développement d’une personne. Il s’agit là de l’essence même, des racines de l’amour. Cette émotion se ressent intérieurement mais elle s’exprime également à l’extérieur.

Les concepts psychologiques et thérapeutiques définissent l’amour de soi comme un regroupement d’actions et d’état d’esprit à adopter. On retrouve donc certains comportements évidents comme se reconnaître en tant que personne, se protéger intimement, prendre soin de sa santé physique et mentale, connaître ses besoins, envies et désirs. Toutefois, ce chemin peut s’avérer difficile à mettre en place et à poursuivre pour un individu qui n’a pas ou très peu ressenti d’amour de soi dans sa vie. 

Pour cela, il est nécessaire de prendre contact avec un professionnel qui pourra vous accompagner tout au long de ce processus. Je vous reçois en rendez-vous afin de vous guider sur le chemin de l’amour de soi en utilisant plusieurs techniques et méthodes qui vous permettront d’apprendre à connaître votre vrai vous. Pour prendre rendez-vous, vous pouvez cliquer sur ce  lien et nous nous contacterons afin d’échanger à propos de vos besoins et de vos envies. N’attendez plus pour rencontrer l’amour de votre vie : vous !

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. La psychogénéalogie - Reconnexion au Naturel - […] pour assurer la survie économique et sociale bien au-delà de son propre besoin individuel ! Au point que sa…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aimer aussi …

Le TDAH : tout savoir sur ce trouble

Le TDAH : tout savoir sur ce trouble

Le TDAH est un trouble neuro-développemental caractérisé par des difficultés d’attention, de concentration et d'hyperactivité. Ces problèmes peuvent provoquer des retards scolaires et sont souvent source de difficultés sociales et familiales. Cela peut entraîner des...

Les perturbateurs endocriniens : comment les éviter au quotidien ?

Les perturbateurs endocriniens : comment les éviter au quotidien ?

Les perturbateurs endocriniens sont devenus un problème majeur de santé publique. Responsables de l'apparition de certaines maladies ou autres troubles du cycle menstruel notamment, les perturbateurs endocriniens sont à fuir. C'est de plus en plus difficile de s'en...

Les aliments à favoriser pour l’été

Les aliments à favoriser pour l’été

Vous aussi, vous vous demandez quels aliments favoriser en été ? Avec une hausse de la température extérieure, notre température corporelle interne augmente également. Par conséquent, cela peut conduire à une déshydratation, à de la fatigue, à des irritations de la...

Découvrir

les autres articles

Découvrir

mes pratiques

Recevez la lettre inspirante