Le développement personnel de la femme cyclique

La femme est une montagne russe sans filet, le saviez-vous chères femmes lumineuses ?

En effet, selon le moment du cycle dans lequel on se trouve, nous éprouvons et ressentons les choses différemment. En effet, la femme cyclique est soumise à de nombreuses modifications émotionnelles pendant son cycle. De l’ovulation aux règles, les chamboulements intérieurs sont multiples. Dès lors, comment acter chaque jour de la même façon ? Comment s’atteler à une routine imposée qui ne change jamais ? Comment s’adapter et s’imposer un rythme dans une énergie qui fluctue ?

Chères femmes, laissez-moi vous expliquer le mouvement du cycle menstruel au travers de votre développement personnel.

femmes

Femme linéaire ou femme cyclique ?

Sous contraception, la femme perd son énergie cyclique pour s’immerger dans une énergie linéaire qui étouffe la réalité de son cycle menstruel. Saviez-vous que la femme sous pilule a des règles de compensations non naturelles ? Ce sont les effets de la chimie sur le corps. Dès lors, on remarque bien souvent que la femme sous contraception souffre d’avoir enfoui son potentiel féminin. Elle a éteint son feu sacré pour s’aligner avec la linéarité masculine, son masculin intérieur.

Avec un cycle menstruel sous hormone, la femme peut-elle s’épanouir ?
Cette réponse est en vous !
Peut-être, pourquoi pas ?
Bien que la chimie modifie la femme dans son cycle, peut-être peut-elle se reconnecter à elle-même par la puissance de son féminin sacré ?
Alors, que vous soyez sous contraception chimique ou non, cet article vous concerne.
Parce que, finalement, chaque femme vibre son fort potentiel féminin, par sa reconnexion et son chemin d’évolution.

J’ai eu mes règles, et maintenant ?

Après les règles, l’énergie est à son plein potentiel. C’est la renaissance du corps, mais également de l’énergie qui circule. Après une période de lourdeur physique, d’introspection émotionnelle et de vitalité diminuée, le temps est venu de s’envoler comme un oiseau qui découvre la pouvoir de ses ailes.
À ce stade du cycle, la femme est prête à conquérir le monde.
Oublions instant tous ces exercices introspectifs qui invitent à regarder en soi. Parce que, ce n’est pas le moment. Profitons d’une vitalité retrouvée pour découvrir le monde. C’est un mouvement vers l’extérieur qui s’opère avec une envie de créer de nouveau projet. C’est une vibration intérieure forte. Mais attention, restons-en au stade des idées, car ce n’est pas encore le moment d’agir ni de passer à l’action.
Créez, inventez et imaginez pour faire vibrer votre énergie à son plein potentiel.

Wow, quelle ovulation !

Quelques jours passent et déjà l’ovulation arrive.
Elle modifie encore le corps de la femme qui s’apprête à ovuler. Son corps l’accompagne dans cette tâche inconsciente.
Cette période estivale du cycle met la femme dans une énergie de partage. Elle est dans un chemin de don de soi, d’empathie et de collaboration. C’est dès lors le moment idéal pour partager ses idées, être en groupe, collaborer et trouver un chemin de confiance dans l’autre. Pendant l’ovulation, la femme va être très douce, authentique et apaisante. Elle apporte une main de velours dans ce monde de brute. C’est un réel moment de partage qui peut s’imposer pendant l’ovulation.
L’empathie dans ce nid qui se forme.
Peut-on parler de sororité ?
Tellement !
C’est la période idéale pour participer ou animer à des cercles de femmes. La communication sera simplement très alignée avec les énergies du moment.
Curiosité créative !
Voilà une autre facette de la femme en ovulation. Elle devient super créative dans tous les domaines de sa vie, de la cuisine à l’art, du projet professionnel à la gestion d’un agenda. C’est le moment de mettre en action les idées émergées pendant la phase précédente.

J’angoisse, mon SPM arrive

Toutes les femmes l’ont déjà vécu : ce fameux SPM, ce syndrome prémenstruel.
Des douleurs peuvent survenir, tout comme le gonflement des seins ou du bas ventre. La fatigue s’impose et les envies de grignotage sont intenses. Après la période créative où la femme a donné tout ce qu’elle pouvait, elle se sent maintenant vidée de son énergie. Elle s’épuise et refuse de l’admettre par peur d’une faiblesse.
Cette période annonce un changement important dans les émotions. En effet, toutes ces modifications internes encouragent à la femme à perdre toute confiance en elle. Pour ne pas sombrer, la femme va tenter d’aller au bout, s’épuisant chaque jour un peu plus.
Le corps crie, hurle : « repose-toi ».
Mais qui écoute vraiment son corps ?
À cette période, certains exercices de retour au calme s’imposent. Comme l’automne demande un repli sur soi, la période du SPM laisse place à la pause, au retrait et à l’activation intuitive.
Parce que, lorsque le corps s’apaise, le potentiel intuitif augmente.
Pourquoi ne pas profiter de l’instant pour écrire, sortir ses oracles et tarots, balader en bord de mer ou en forêt ? Parce qu’en acceptant ce temps de vide, la reconnexion à soi s’opérera.

J’ai mes règles et je me sens nulle

Dormir, se reposer, être seule
Le trio gagnant pour vivre cette période le plus sainement possible.
L’énergie s’est éteinte, alors pourquoi lutter ?
Une sensation énorme d’incompétence s’empare de la femme. Elle pleure, elle n’y croit plus. Le temps est alors venu de fusionner avec son âme pour se ressourcer. Et pourquoi ne pas accepter la procrastination que tout le monde fuit. L’être humain a le droit d’hiberner lorsqu’il en a besoin.
Alors, chère Femme Lumineuse, si vous souffrez pendant vos règles, si vous perdez toute confiance, repensez à vos idées d’il y a quelques jours, repensez à votre créativité. Et laissez-vous envahir par ce vide qui se remplira à nouveau très prochainement.

Accepter son cycle féminin, c’est aussi accepter que les rituels peuvent changer et que rien n’est totalement figé dans la vie.

4 Commentaires

  1. Gayraud

    Je relie l’article pour la deuxième fois et du coup cela me parle davantage… Je vais vraiment me caler sur mon cycle j’ai tout à y gagner merci encore 🙏✨🥰

    Réponse
    • Alexia

      Bon voyage au cœur de ton intimité 🌺

      Réponse
      • Estelle

        Bonjour, merci beaucoup pour cet article, je mis retrouve. Personnellement j’ai arrêté la contraception, j’en est testé plusieurs mais mon corps n’en voulait plus, ne l’a supporter plus et moi aussi ras le bol. Envie de redevenir sois. Merci encore d’être là pour nous.🙏

        Réponse
        • Alexia

          Merci Estelle pour ton commentaire. 🙏 Il existe d’autres moyens contraceptifs bien plus respectueux de la femme comme la symptothermie par exemple. La contraception hormonale fait tellement de dégât pour seulement quelques jours de fertilité par mois…

          Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le couple conscient : mieux construire ensemble la relation amoureuse - […] peut être ressenti et se manifester dans le couple. De façon individuelle, la personne se sent incomplète, seule. La…
  2. Le trouble dysphorique prémenstruel (TDPM) - […] Aujourd’hui, le trouble dysphorique prémenstruel fait souffrir entre 4 et 8% des femmes, voire plus. Un éternel recommencement, une…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pourriez aimer aussi …

Les aliments à favoriser pour l’été

Les aliments à favoriser pour l’été

Vous aussi, vous vous demandez quels aliments favoriser en été ? Avec une hausse de la température extérieure, notre température corporelle interne augmente également. Par conséquent, cela peut conduire à une déshydratation, à de la fatigue, à des irritations de la...

Reconnexion à soi par les saisons : l’été

Reconnexion à soi par les saisons : l’été

La saison estivale est celle de l’énergie, du dynamisme. La lumière est à son apogée et, malgré les vacances scolaires, nous sommes plus en action lors de cette saison. En effet, notre envie de décompresser et s’aérer l’esprit entre en conflit avec les journées à...

Comment calmer une crise d’angoisse avec la respiration ?

Comment calmer une crise d’angoisse avec la respiration ?

Une crise d’angoisse ou d’anxiété arrive vite, et sans prévenir, la majeure partie du temps. Si vous êtes sur un terrain anxieux depuis plusieurs mois, ou si vous souffrez d’anxiété chronique, vous subissez certainement depuis trop longtemps. Vous avez peut-être perdu...

Découvrir

les autres articles

Découvrir

mes pratiques

Recevez la lettre inspirante