Réparer son enfant intérieur blessé

Lors de traumastimes physiques ou psychologiques survenus pendant l’enfance, des traces indélébiles s’incrustent dans le schéma psychique de l’enfant. Des mécanismes de défenses vont apparaître pour protéger la constitution du MOI. Angoisse, déni, répression, la forclusion ou la dénégation qui est le fait d’intégrer la réalite tout en la reniant, formation réactionnelle (être en opposition), la régression, la projection, la rationalisation, le délire, la conversion hystérique ou manifestion physique d’une émotion répimée, la condensation…

Quand les blessures de l’enfant intérieur ressurgissent 

L’adulte va rationnaliser, prendre du recul et trouver/ donner des excuses aux personnes l’ayant blessé. Déni ou rationalisation ? Peu importe, l’adulte donne un sens à ce qui s’est passé lui permettant d’aller de l’avant.

Seulement, des mécanismes de pensées inconscients refont surface régulièrement. Les blessures d’abandon, de rejet, d’humiliation, de trahison ou d’injustice réapparaîssent sournoisement et se réactivent en fonction des événements.

Guérir son enfant intérieur : commencer par se poser les bonnes questions 

C’est là, pendant ces moments d’inconfort qu’il est intéressant d’aller creuser la question. Que souhaite mettre en lumière l’inconscient ? Que désire la petite fille que vous étiez ? Du respect ? De l’attention ? Une écoute ? Une présence ? De l’amour, évidemment.

Vous allez ainsi chercher dans vos relations des attachements et des liens pouvant réparer votre MOI blessé. La blessure narcissique ou la construction bancale de votre propre image se réactive dès que vous revivez consciemment ou non ces 5 blessures. La petite fille a besoin de l’autre pour s’aimer, pour exister. Elle a besoin du regard de l’autre pour voir son propre reflet. Cependant, en même temps, elle en a peur car elle sait qu’il peut être impitoyable, humiliant, blessant.

Petite-fille-interieure-reconnexion-au-naturel-alexia-bernard

Guérir sa petite fille intérieur avec un travail de renarcissisation 

Tout le travail de renarcissisation repose sur cette reconstruction de cette image tronquée, biaisée. En réparant votre enfant intérieur, vous apprenez à vous aimer, telle que vous êtes, avez vos ombres et votre lumière. Vous apprenez également à vous détacher de ce besoin de l’autre. Son regard perd peu à peu de son importance car vous gagnez en confiance et en puissance. Vous prenez votre place. Vous assumez votre droit d’existence.

Ce travail est certe long et inconfortable mais tellement libérateur. En vous remettant en question, en portant votre attention sur ce qui vous blesse le plus actuellement (le rejet, la solitude, le jugement, l’injustice, le mensonge, le manque d’attention, etc…), vous pouvez comprendre ce dont votre petite fille intérieur à le plus besoin. Dans l’absolu, il s’agit de l’Amour. Et c’est à vous et vous seule de le lui apporter.

De nombreuses techniques aussi efficaces les unes que les autres existent pour faire ce travail d’analyse et de libération de vos schémas inconscients. C’est à vous (là aussi…) de trouver celle qui vous convient le mieux.

Guérir sa petite fille intérieur: exercice pratique pour amorcer le processus de guérison 

Un exercice puissant de libération énergétique et émotionnelle est l’écriture.

Prenez une feuille ou un carnet et écrivez tout ce que votre petite fille intérieure à dire. Aucune censure. Déposez absolument tout ses ressentis.

Ensuite, changer de feuille et écrivez à votre petite fille intérieure. Dites-lui tout ce qu’elle rêvait d’entendre et engagez-vous à prendre soin d’elle, à faire tout ce qu’il faut pour qu’elle se sente bien.

Vous verrez, des poids seront peut-être libérés mais surtout, des événements, des rencontres, des lectures, des synchronicités vont se manifester, vous invitant à faire ce travail de réparation.

A vous de monter le wagon !

Et vous, dites-moi, prenez-vous soin de votre petite fille intérieure ?

2 Commentaires

  1. Justine

    Moi, c’est clairement l’hypnose de régression qui m’a libérée. Ce n’était pas flagrant au début. Mais là, c’est une évidence ! Merci Alexia de m’avoir permis ce travail hyper libérateur comme tu l’écris. Tu es ma fée 🙏

    Réponse
    • Alexia

      Merci pour ton commentaire ! Je suis tellement contente pour toi 🕊️ tu es toute autant responsable de cette évolution car c’est grâce à ton ouverture et à ta confiance en toi que tu as pu dépasser certaines blessures. 🍾

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le sucre : quand le plaisir rejoint l'addiction - Reconnexion au Naturel - […] Lorsque l’on évoque un souvenir joyeux de notre enfance, on le qualifie souvent de “madeleine de Proust” (que l’on…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pourriez aimer aussi …

Comment bien digérer après les fêtes ?

Comment bien digérer après les fêtes ?

Bien digérer après les fêtes, comment faire ? Nous savons tous que les fêtes de fin d'année sont synonymes de dégustation de plats riches et de moments de joie en famille ou entre amis. En effet, il n’est pas rare de finir les repas avec un bouton du pantalon dégrafé...

Reconnexion à soi par les saisons : l’hiver

Reconnexion à soi par les saisons : l’hiver

Dans un processus de reconnexion à soi par les saisons, l’hiver se caractérise comme la saison du repos, du retour à soi, de l’introspection. Son aspect naturel et énergétique se situe dans une sensation d’immobilité. Le froid, la neige ou encore le givre entraîne une...

Découvrir

les autres articles

Découvrir

mes pratiques

Recevez la lettre inspirante